Autour de Justice-Montalembert



Le rapport de l'enquête publique est disponible
ICI, sur le site de la MEL
208 pages ; 116 dépositions ;

Conclusion : avis favorable, sans réserve.

En fait 113 dépositions et 3 doublons.
Les 113 dépositions sont lisibles plus facilement dans le document :
AvisEnquete
enrichi d'une analyse sommaire ciblant les points suivants :

  • Habitant Villeneuve d'Ascq (100).
  • Pour (62) ou Contre (16) : difficile à cerner, beaucoup d'avis ciblant des problèmes sans afficher OUI ou NON.
  • Problèmes de circulation (75).
  • Problèmes de sécurité (32) en particulier vélos.
  • Problèmes d'eau (17) ; risque d'inondations.
  • Problème d'infrastructure (8) : services, écoles, ...
  • Problèmes de pollution (17).
  • En rester à 250 logements (37).


Tous les avis déposés doivent s'y retrouver (à vérifier).
Les documents sont classés dans le même ordre que dans le rapport d'enquête.
Les noms des contributeurs ont été laissés puisque le rapport d'enquête est un document public. Nous avons supprimé les numéros de téléphone et les adresses mail.
Les documents manuscrits ont été retranscrits dans la limite de lisibilité.




 
Les documents officiels (site de la MEL)

  • Rapport final ICI (208 pages - 15 août 2016)
  • Rapport de présentation ICI (235 pages - 2016)
  • Etude d'impact-1 ICI (538 pages - déc. 2015)
  • Etude d'impact-2 ICI (64 pages - nov. 2015)
Extraits de l'Etude d'impact 1,
pour une meilleure lisibilité :
  • Circulation EGIS (ICI)
  • Diagnostique écologique SProfil (ICI)
  • Etude sonore Kietude (ICI)
  • Qualité de l'environnement CAPAIR (ICI)


Demain, on pourra dire :
"C'était évident ! Pourquoi personne n'en a parlé ?

... personne n'y a pensé ? ...
... on s'est arrangé pour que personne n'en parle ? ...
... leur objectif était de rédiger 837 pages crédibles pour le dossier.
... ils ont oublié la vie et son quotidien.

Demain, tout sera bâti. On ne pourra plus rien faire.
Avant le 15 juillet,
donnez votre avis,
personne ne le fera à votre place !
Comment ?
Voir ICI.


Parmi les sources d'inquiétude :

Un PARADIS, ce lotissement ? Promesses ! Peut-être !
Surtout un ENFER pour les Entrées/Sorties !

Comment y accéder ? Comment en sortir ?
Les anciens utilisateurs du boulevard et les nouveaux utilisateurs vont difficilement cohabiter si les accès se font par 2 STOP.
Votre avis sur :
UBb 0,60
ou UBbn 0,60 ???
Comment donner un avis que quelque chose aussi peu documenté !
     * UB = Zone Urbaine mixte de densité élevée et à dominante d'habitat.
     * "b" minuscule : mystère !
     * "n" minuscule : à dépolluer ! (voir p. 41 du Rapport)
     * 0,60 = COS ??? (Grosso modo, COS de 0,60 = 600 logements).
Pourquoi la zone visée par le futur PLU fait 15 hectares
alors que le lotissement n'en fera que 10 ?

Belles perspectives pour les 
promoteurs !
Y aurait-il des constructions prévues sur les 5 hectares supplémentaires ?
Sur la voie ferrée ?


15 hectares, COS de 0,60 ça donne 900 logements.

Dans les conditions actuelles, l
'association ne veut pas plus de 250 logements .
Voici un scénario qui autoriserait 650 logements supplémentaires : ICI.
Dans UBb 0,60, y a-t-il quelque part mention d'une hauteur max ?
Si vous avez un bon GPS, allez voir :
http://siteslm.lillemetropole.fr/urba/PLU/index.htm ; bonne chance !
Qu'est-ce qu'un carrefour "à l'indonésienne" ?
Voir p. 26 du Dossier EGIS. Cela va-t-il supprimer le bouchon Montalembert - 8 mai ??
Que ce soit matérialisé sur le sol, ok ! Mais il y a longtemps que ça se fait !
A vélo, voies douces dans le lotissement,
voies dures sur Montalembert
Heureusement, les parents de St Adrien conduisent leurs enfants en voiture !
Vélo sur Montalembert = DANGER. Et ça augmentera ...
Si le dossier est aussi complet, c'est que tout est décidé !
Les carottes sont cuites !

C'est vrai que ce dossier contient tout ! On y croirait ! Une bonne "COM".
Sauf ce qui a été oublié ou caché ; les détails qui peuvent tout gâcher.
Ces 1000 habitants supplémentaires vont pomper nos ressources en téléphonie mobile !
Où vont-ils construire leur antenne téléphonique pour leur consommation propre ?
Facile aujourd'hui d'oublier ce problème ; dans quelques années, on suppliera FREE pour qu'il installe une antenne sauvage comme dans les salons funéraires du coin Montalembert-Baratte. (une antenne couvre une cinquantaine de communications simultanées ; le 51ième "va se faire voir". Faut pas ajouter un millier d'utilisateurs et imaginer que tout ira bien).
En fait, il y a 2 opérations immobilières, sinon 3, programmées sur ce terrain.
Extrait du rapport DEBARGE, page 5 (fin 2014) :
"La taille importante de ces différentes emprises foncières ne doit pas conduire à l’élaboration d’opérations distinctes qui risqueraient de nuire à la cohérence globale du projet."


Quelques traces d'humour dans le Rapport :
"des liaisons dédiées aux modes de déplacements doux vers la rue de la Justice, les jardins ouvriers, vers la gare (via une passerelle) et vers le lotissement situé à l’Est du site."
"Ce paysage bucolique en légère pente, permet d’infiltrer les eaux pluviales même en cas de fortes pluies. Il est
suffisamment  grand  pour  permettre  aux  usagers  les  plus  jeunes  de  s’amuser  pleinement. Le  piétonnier  le longeant, accueille divers placettes favorisant les rencontres entre les riverains."
La concertation préalable : "A l’issue d’études et de réflexions mesurées conjointement, la commune et la Métropole Européenne de Lille ont soumis leurs propositions d’orientations d’aménagement et de programme pour l’urbanisation du
site à une concertation préalable. Celle-ci a été lancée par délibération du Conseil de la Métropole du 19 juin
2015 (jointe en annexe de ce rapport), la commune l’ayant sollicité par délibération du 23 juin 2015 (jointe en
annexe de ce rapport)." (on avait repéré cette incohérence de date ; ils ont osé l'écrire)
18  observations  ont  été  consignées  dans  les  registres  communaux.  Dont  6  observations  dans  le
registre  déposé  en  mairie  de  quartier  d’Ascq,  12  observations  dans  le  registre  déposé  en  maire  de
quartier  d’Annappes  (auquel  est  annexé  un  sondage  sur  le  projet  effectué  auprès  des  riverains  par
l’association « Autour de Justice Montalembert ») et 0 en mairie centrale. ("sondage" qui regroupait plus de 50 avis)
Des hauteurs raisonnées : faible gabarit à proximité du voisinage existant, des variations jusqu’au R+5 en cœur de parc.


Anciens et nouveaux habitants seront appelés à vivre ensemble.
C'est maintenant qu'il faut penser aux infrastructures
qui permettront de vivre ensemble sans problème.
Demain il sera trop tard : tout sera bâti !


De quoi est-il question ?

Si vous n'êtes pas au courant, allez voir l'historique
ICI.

Pourquoi sommes-nous inquiets ?

Nous souhaitons que les friches Montalembert laissent place à un beau quartier, où il fera bon vivre.
Mais une fausse note dans la conception de ce quartier peut rendre la vie impossible pour les nouveaux comme pour les anciens habitants.

Les responsables politiques sont aidés de techniciens parfaitement formés pour penser un tel quartier.

Mais les décisions sont-elles prises en toute connaissance de cause ?
Le 18 décembre 2015, le Conseil de la MEL a voté sur plus de 400 délibérations, dont l'une sur la requalification du PLU sur les Friches Montalembert, censée avoir été rédigée le jour-même. A l'unanimité des 179 membres.

Honnêtement, face à un telle machine à décider, peut-on aveuglément faire confiance ?

Surtout quand l'avenir de notre quartier en dépend !

Quelle est notre première source d'inquiétude ?

Il faut s'attendre à un millier d'habitants (les chiffres proposés sont 375 logements, soit 700 voitures ?).

Or la zone de friche est enclavée, et n'accéde au réseau routier que par 2 rues voisines, débouchant toutes deux sur le Bd Montalembert, à 400 m d'un feu rouge bien connu des habitués des heures de pointe, puisqu'ils mettent jusqu'à un quart d'heure pour y arriver.

Toutes les conditions sont réunies pour des crises de nerf quotidiennes garanties.

Quelle est la stratégie de l'association autourjm ?

Notre association Autour Justice Montalembert demande que des études soient lancées afin d'évaluer le nombre adéquat d'habitants dans cette zone enclavée ; adéquat pour les accès voitures, les voiries, les écoles, ... pour la qualité de vie.

Bref, savoir combien d'habitants peuvent être accueillis dans des conditions acceptables sur cette zone.
Ensuite seulement, le nombre de logements pourra être déterminé.


Je veux m'inscrire à l'association : j'envoie un mail ICI, avec NOM, Prénom, Adresse.

Site ancien